Sécheresse : état de crise sur plusieurs départements du bassin

Le déficit pluviométrique et les fortes chaleurs de cet été ne cessent d’impacter les ressources en eau et les prévisions météorologiques restent pessimistes en matière de pluviométrie.

Ainsi, l’ensemble des départements du bassin de la Vienne est concerné par un arrêté de restriction des usages de l’eau. Les restrictions sont plus ou moins contraignantes en fonction des départements ou des bassins hydrographiques. Ces arrêtés sont déclenchés lorsque les débits des cours d’eau ont atteint les valeurs de débits d’alerte ou de crise.

Quatre niveaux de restriction peuvent être mis en place : vigilance, alerte, alerte renforcée et crise :

  • Seuil de vigilance : Le préfet incite les particuliers et les professionnels à des économies d’eau.
  • Seuil d’alerte : Le préfet décide de premières mesures de limitation de l’usage de l’eau.
  • Seuil d’alerte renforcée : Ce seuil doit permettre une limitation progressive des prélèvements en eau et le renforcement des mesures de limitation ou de suspension des usages si nécessaires, afin de ne pas atteindre le niveau de crise renforcée.
  • Seuil de crise : ce seuil est déclenché en cas de mise en péril de l’alimentation en eau potable, la santé, la salubrité publique, la sécurité civile et la survie des espèces présentes dans le milieu.

Fin juillet, une majorité des départements ou sous-bassins du bassin de la Vienne sont en seuil de crise ou d’alerte renforcée.

Les arrêtes de restriction d’eau et informations par département sont disponibles à partir des liens suivants :

Le site suivant retrace la situation au niveau national : site Propulvia.